La Réserve Naturelle Nationale des Marais de Kaw-Roura (Marais de Kaw) est l’une des six réserves naturelles créées par l’État français en Guyane.

Cette réserve est la deuxième réserve naturelle de France par sa superficie (94 700 hectares) après celle des Nouragues. Elle a été créée à cheval sur les communes de Roura et de Régina et englobe le petit village de Kaw.

Par son statut de réserve naturelle, la pêche, la chasse et les différentes activités humaines y sont strictement encadrées par la loi.

Cette réserve se compose essentiellement d’une zone marécageuse de savane flottante irriguée par la crique Angélique et la rivière de Kaw.

Elle est connue pour être l’un des derniers refuges du caïman noir. On note également l’élevage extensif, au sein même des marais, d’une espèce de zébu adapté à la vie « aquatique » qui se nourrit d’une graminée sauvage à haute valeur fourragère.

Les autres espèces remarquables au sein de la réserve sont les caïmans rouges, caïmans gris, caïmans à lunettes, les gymnotes (anguilles électriques) et les singes hurleurs (baboune) dans les forêts environnantes.

Les oiseaux y sont également très nombreux. On peut citer le jacana noir, le héron cocoï, plusieurs espèces du genre aigrette, etc.

La flore compte également des utriculaires, une plante carnivore qui capture de petits organismes au niveau de ses racines, et quelques espèces de jacinthe d’eau, plantes aux fleurs magnifiques, mais très envahissantes dans de nombreux pays tropicaux, sauf ici car c’est sa région d’origine et l’écosystème y est adapté.