Situé à 40 km de Cusco, la ville de Maras dans la vallée de l’Urubamba (Vallée Sacrée des Incas) est connue pour ses mines de sel locales. Depuis l’époque pré-Inca, le sel a été obtenu à Maras par évaporation de l’eau salée.

Salt ponds of Maras (Salinas de Maras)

Depuis l’époque pré-inca, le sel a été obtenu à Maras en évaporant l’eau salée d’un ruisseau souterrain local. L’eau très salée émerge à une source, sortie naturelle du ruisseau souterrain.

Le flux est dirigé dans un système complexe de minuscules canaux construits de manière à ce que l’eau coule progressivement vers les centaines d’anciens étangs en terrasse.

Presque tous les étangs ont une superficie inférieure à quatre mètres carrés et aucun n’excède trente centimètres de profondeur. Tous sont nécessairement façonnés en polygones avec l’écoulement de l’eau soigneusement contrôlé et surveillé par les travailleurs.

Au fur et à mesure que l’eau s’évapore des étangs chauffés par le soleil, l’eau devient sursaturée et le sel précipite sous forme de cristaux de différentes tailles sur les surfaces intérieures des murs de terre d’un étang et sur le sol en terre de l’étang.

Le gardien de l’étang ferme alors l’encoche du distributeur d’eau et permet à l’étang de sécher. En quelques jours, l’eau s’est évaporée et le sel reste.

Ce processus est répété pendant environ un mois pour accumuler du sel au fil du temps. Une fois que suffisamment de sel s’est accumulé, le gardien racle soigneusement le sel sec sur les côtés et le fond en couches.

La première couche est généralement rose ou blanche et est de la plus haute qualité, elle est utilisée comme sel de cuisine (de table).

La deuxième couche est connue sous le nom de sel en vrac et est d’une qualité inférieure à la première couche, elle est généralement blanche.

La troisième couche est généralement brune et est utilisée comme sel industriel.

Moray (terrasses circulaires)

Moray est un site archéologique au Pérou à environ 50 km au nord-ouest de Cusco sur un haut plateau à environ 3 500 m et juste à l’ouest du village de Maras.

Le site contient des ruines incas inhabituelles, principalement constituées de plusieurs dépressions circulaires en terrasses, dont la plus grande mesure environ 30 m de profondeur.

Comme beaucoup d’autres sites incas, il dispose également d’un système d’irrigation.

Il est largement admis que ce site a été utilisé pour l’agriculture, et des échantillons de sol ont montré que les sols ont été importés de différentes régions pour être utilisés pour faire pousser des cultures aux différents niveaux des terrasses.

Les grandes différences de température dans les terrasses ont créé des microclimats, similaires à ce qui est réalisé dans les serres à l’époque moderne, et on pense qu’ils ont été utilisés par les Incas pour étudier les effets de différentes conditions climatiques sur les cultures.

Iglesia San Francisco de Asís de Maras

L’église est située dans la ville de Maras, province d’Urubamba. Ellea été construite en 1650 et restaurée près de trois siècles plus tard.

Carte: Maras
Carte : Maras